La scolarité des enfants d’immigrés polonais

Société métallurgique de Normandie & Société des mines de Soumont

1919-1939

Jean-Luc Sochacki

Collection : Enfance éducation et société

En 1919, une convention qui visait favoriser l’envoi des travailleurs polonais en France était signée. Dans ce texte, rien n’était indiqué sur la scolarisation des enfants de ces ouvriers, alors ces derniers, encouragés par les autorités polonaises en France, vont demander des ouvertures de cours en langue d’origine auprès de leurs employeurs pour leurs enfants. L’idée du provisoire et l’espoir d’un proche retour au pays régnaient alors dans tous les esprits. Dès le début des années 1920 et face à cet impensé de la question scolaire, les autorités françaises durent faire face à des mises en place de cours de polonais, sous l’égide entre autres des compagnies minières.

  • Date de publication : 13 mars 2020
  • Broché – format : 15,5 x 24 cm • 256 pages
  • ISBN : 978-2-343-19682-4
  • EAN13 : 9782343196824
  • EAN PDF : 9782140150029
  • (Imprimé en France)
Catégories :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s